Bienvenue sur le site décrivant les Chroniques des Stellans, jeu d'écriture et de rôle par forum dans un univers mixte High Fantasy - Dark Fantasy.



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Laurence de Gambardin - [ Assassin des Loges ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Laurence de Gambardin

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Laurence de Gambardin - [ Assassin des Loges ]   Ven 16 Oct - 11:42


¤ DESCRIPTIF ¤



  • Nom : de Gambardin
  • Prénom : Laurence
  • Surnom : Personne ne s’y risque.
  • Age : 24 ans
  • Métier : Duelliste. Ou plutôt assassin. Contre rémunération, il s’engage à défier en duel et, selon la convenance du client, tuer, estropier, humilier son adversaire.
  • Statut : [ Chevalier ]

  • Description physique : D’une taille haute sans être particulièrement notable, Laurence affiche la carrure d’un corps régulièrement entrainé avec des épaules solides. Il se tient toujours avec une grande assurance comme il sied à son statut, offrant au monde l’image d’un individu conscient de ses privilèges. Il y a dans les traits de son visage une élégance racée associée à une très légère rugosité qui le rend moins aimable qu’il ne pourrait l’être. La vérité est que son regard vert ne se défait jamais d’une certaine distance. Ses cheveux bruns se contentent d’être tenus attachés sans bénéficier d’une grande attention. Sans doute sont-ils dans leurs ondulations difficiles à coiffer mais une telle crinière ne fait qu’accentuer l’aura du prédateur.

    Laurence reste toutefois quelqu’un qui prend soin de sa personne et de son allure. S’il arbore toujours les mêmes tenues, elles sont toutes impeccables que ce soit dans la coupe ou le détail. Manteau noir sur veste aux tons chauds pour ne pas dire carmins, on ne saurait l’accuser de négligence et ce de la pointe de ses bottes cirées jusqu’au bout de ses gants de cuir fin.

  • Description psychologique : Le chevalier de Gambardin jouit de la réputation de dandy cruel et cachant derrière une expression dédaigneuse des vices propres à faire frémir les honnêtes gens. Soyons francs, Gambardin aime surtout à jouer son propre rôle. Cruel ? Il l’est certainement. Il ne s'adonne au duel que pour tuer à loisir les membres d’une classe qu’il méprise. Cela exclue la subtilité et le vice. La politique l’indiffère et il n’éprouve de réelle curiosité pour peu de choses, du moins en apparence.

    Il a souvent le mot dur, et une vision cynique des liens qui nouent les individus. Pourtant, et c’est là un de ses paradoxes, cela ne l’empêche nullement de se mêler à chaque manifestation publique. De bals en débats, de café en boudoirs, il n’est pas rare de croiser sa silhouette si particulière. Il est une attraction pour ses hôtes. Après tout, on ne sait jamais s’il n’y a pas parmi l’assemblée une malheureuse future victime de sa lame assassine.

    De même, et ce pour le bien de sa profession, il est réputé pour être fiable en affaire. Un client désirant garder l’anonymat peut avoir l’assurance que son nom ne sera jamais révélé. Homme d’honneur et de paroles, il ne connait que l’attaque frontale.

  • Descriptif du Don : Bretteur accompli : Epéiste de talent, il devient un agent de la mort dès qu’il a une lame entre les mains. Il maîtrise l’art de l’escrime, et, comme les véritables génies en ce domaine, possède quelques bottes particulièrement efficaces. Son coefficient de dangerosité passe d’un rang.

    Contrepartie – Ennemis : Un tel talent n’est pas sans entrainer de fâcheuses conséquences. Bien que ses assassinats s’accomplissent toujours sous la forme légale du duel, nombreux sont les gens à nourrir de la rancœur pour le chevalier. Quelques rumeurs parlent même d’une confrérie secrète n’ayant pas d’autre but que de se venger de lui. Si c’est exagéré, il est certain en revanche que très régulièrement Laurence doit composer avec un nouvel ennemi. Et pour peu que celui-ci ne peut pas avoir son compte réglé à la rapière, cela peut vite s’avérer une véritable plaie. Après tout, quel recours avoir contre une veuve en colère ?

  • Descriptif d'un actif stratégique :
    [Stratégique est proposé par le joueur dans sa fiche de personnage. Il est validé/adapté par les administrateurs.][/size] Pique-assiette : Trainant toujours ses guêtres impeccables dans tous les salons de la ville, Laurence a ses entrées partout. De fait, il connait aussi tout le gratin à défaut d’y avoir des amis.

  • Type de combat / Arme de prédilection : Escrime.
  • Coefficient de dangerosité :[ Il vous sera donné par les administrateurs à la validation de votre fiche de personnage.]



¤ BACKGROUND¤



  • Famille ou entourage : Solitaire. Quelques femmes peuvent se vanter de l’avoir attiré dans leurs couches, aucune de l’avoir séduit. Par ailleurs, il se dit dans certains boudoirs, que si on y met le prix, il n’y a pas que son bras d’arme qui est à votre service. Cela reste naturellement un simple bruit qui court…

  • Biographie : Fils d’une maison de la petite noblesse de Logre avec son patriarche, sa femme épuisée et ses 11 enfants dont trois morts en bas âges, Laurence a été éduqué dans un monde de mensonges et d’apparence. Menant grand train de vie, Monsieur de Gambardin joueur et jouisseur a laissé à sa mort un véritable gouffre financier à ses héritiers. Son épouse n’y a survécu que peu de temps, laissant aux enfants dépêtrer les fils. Des quatre sœurs, deux ont trouvé époux, une s’est faite vestale et la dernière ne donne plus de nouvelles. Des trois frères, l’un a quitté la ville, un autre est mort – en duel, quelle ironie ! – et le dernier œuvre à creuser un peu plus la dette. Reste Laurence, dépositaire excédé et désabusé de l’honneur familial. Se refusant à abandonner le manoir de Gambardin aux vautours, luttant avec férocité pour maintenir le jeu des apparences, il s’efforce depuis son plus jeune âge à ramener des sommes astronomiques par tous les moyens qu’il juge bon.

    Sa vocation d’assassin est moins conduite par une pulsion carnassière que la réalisation il y a sept ans qu’un pareil commerce pouvait constituer une véritable mine d’or sans pour autant salir sa réputation par un travail moins digne d’un gentilhomme des loges. Depuis, chemin faisant, il a fini par obtenir auprès de ses pairs l’image qu’il désirait, et au fond peu éloignée de celle de son père : celle d’un homme riche. Ses habits sont toujours fait des matières les plus luxueuses, son cheval est une bête de sang qu’on envie, et son manoir présente une devanture et un jardin fort entretenus. Laurence laisse d’ailleurs volontiers entendre qu’il ne se fait payer que pour mesurer la valeur de la vie de ses concitoyens, et que ce n’est qu’un jeu. Le fait qu’entre les dettes les plus anciennes, un jeune frère fréquentant les pires tables des taudis et un train de vie pour maintenir l’illusion de celui qu’il voudrait être, le chevalier Laurence est constamment pris à la gorge.

    Fier bretteur mais mauvais gestionnaire des gains acquis, voilà quelques années qu’il est en mauvaise affaire avec les pires usuriers… ces derniers profitants de la position délicate de leur client qui désire à tout prix éviter la disgrâce publique. Un tel numéro de jonglerie conduit naturellement à mener une existence où peu de gens ont leur place. Personne ne peut se targuer d’avoir été un jour invité en la demeure de Laurence de Gambardin, et pour cause il découvrirait un intérieur quasiment vide, à l’abandon, dont une seule pièce sert de lieu de vie. De tels mystères servent à la réputation sulfureuse de l’homme car il est aisé de tout imaginer derrière les lourds rideaux de velours qui masquent l’intérieur du manoir.

    Et puis il y a le talent, ce don insensé pour l’escrime. Bien sûr, dès l’enfance Laurence a bénéficié comme de nombreux nobliaux de cours auprès d’un maître d’arme. Mais qu’est ce qui différencie une adresse supérieure à la moyenne d’une véritable virtuosité ? Peut-être le besoin, la nécessité… et d’une certaine façon une colère suffisante pour ne jamais frémir à l’idée d’occire son prochain. S’il se bat avec honneur, ce n’est pas au nom de celui-ci qu’il ferraille, mais bien dans l’unique but de tuer. Voilà qui distingue le professionnel de l’amateur.



¤ AUTRES ¤


  • Notes supplémentaires ?
  • Intervenez vous sur d'autres forums, si oui, lesquels ?
  • Suggestions : Ce monde a besoin d’une forteresse volante.
  • Recrutement : Les Chroniques des Stellans souhaite recruter ses joueurs de manière prioritaire sur un principe d'invitation de joueur à joueur. Connaissez-vous certains joueurs réguliers, d'un bon niveau de rôleplay, que vous seriez prêt à inviter sur le jeu. Le souhait étant que le joueur invitant participe à l'intégration de ces nouveaux joueurs, ainsi que de leurs personnages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prime Stellans
Admin
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 29/09/2009

MessageSujet: Re: Laurence de Gambardin - [ Assassin des Loges ]   Ven 16 Oct - 12:34

Bonjour Laurence,

Ta fiche de personnage validée sans mot dire. L'administration s'incline et ne souhaite pas être poussée au duel.

Ton Coefficient de Dangerosité a été évalué à Compétent, incrémenté par ton Don, au niveau de Très Compétent, mais seulement en situation de duel. Armé d'un gourdin, d'un pot de fleur en terre cuite ou d'un homard frais, ton don n'est plus activable.

C'est le niveau maximum atteignable à la création d'un personnage. L'administration te rappelle que la Cité de Logre étant en légère surpopulation, la place réservée aux cimetières est comptée. Nous espérons aussi que tu t'infligeras ta contrepartie aussi souvent que possible.

Je déplace le sujet dans les fiches validées.

Pour entamer ton premier rôleplay, tu peux soit :
- déposer une demande de rôleplay ouverte ici
- déposer une demande de scène au même endroit
- prendre directement contact avec l'un des joueurs validés pour lui proposer un rôleplay.

Bon jeu.

Le Prime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cdstellans.forumactif.com
 
Laurence de Gambardin - [ Assassin des Loges ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Assassin X
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» Joran Dheis [Assassin]
» Azäziel [Assassin]
» Haiti Les Paroles D'un Assassin En Liberte Et Les Cris D'une Veuve En Exil !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques des Stellans :: [ ] :: Annales des Stellans :: Fiches validées-
Sauter vers: