Bienvenue sur le site décrivant les Chroniques des Stellans, jeu d'écriture et de rôle par forum dans un univers mixte High Fantasy - Dark Fantasy.



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Esmeralde [Parangon d'Equité]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Esmeralde

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 30/10/2009

MessageSujet: Esmeralde [Parangon d'Equité]   Mer 4 Nov - 20:06


¤ DESCRIPTIF ¤



  • Nom : inconnu
  • Prénom : Esmeralde
  • Surnom : Héraut de Justice
  • Age : 31 ans
  • Métier : Parangon d’Equité
  • Statut : [ Nobles, Membre d'une Guilde ou d'une Organisation] Paladine d’Arsiese, Déesse de la Justice

  • Description physique : (6 lignes minimum)

    La Dame est grande, très grande pour une femme ; c'est ce qui lui a permis de devenir Paladine d’Arsiese et de manier l'épée longue avec brio. C'est là le seul trait pour lequel elle soit remarquable. Elle n'est ni jolie ni laide, plutôt assez commune. Ses cheveux auraient pu être un atout s'ils n'avaient pas été de ce blond trop clair et sans nuance. Esmeralde les laisse néanmoins cascader jusqu'au bas du dos, lorsqu'elle n'est pas en armure. Ses yeux sont d'un bleu classique, trop doux à son goût. Car ce qui ressort principalement de cette grande Dame au teint pâle, c'est l'expression grave qui ternit en permanence son visage. Peu de personnes peuvent relater sans mentir l'avoir vu sourire, pour le plaisir, et encore moins rire, ne serait-ce qu'un petit éclat échappé trop vite de ses lèvres. Son corps est parfaitement fin et musclé, résultat d'années d'entraînement au sein de l'Ordre des Paladins.

    Les vêtements qu'elle porte sont sans aucun doute féminins, cependant, elle ne possède pas les robes bouffantes ni les jupons de dentelle caractéristiques des Dames de haut rang. Sa tenue est plus sobre et pratique, et souligne son rôle de Parangon par l'utilisation de tissus de bonne facture, très solide. Un corsage rouge près du corps est recouvert par un surcot noir ourlé d'or, fendu jusqu'aux hanches, retenu par des liens sur les cuisses. Une ceinture large de même couleur accentue la taille fine d'Esmeralde, tandis que des bottes hautes et souples ainsi que des gants assortis protègent ses membres. Une pèlerine à col relevé, cachant ainsi sa nuque, est souvent nouée sur ses épaules, toujours dans les mêmes tons. Son épée longue reste toujours à ses côtés lorsqu'elle se déplace, vestige d'une habitude guerrière. Elle porte toujours une croix autour de son cou, en souvenir de son ancienne appartenance.

    Esmeralde a conservé son armure de Paladin, trop habituée à combattre avec pour s'en séparer et se réhabituer à une autre. C'est une armure qui diffère de celles des autres paladins du fait qu'elle soit conçue pour une femme ; elle est donc plus légère qu'habituellement. La base de la protection tient dans des anneaux de métal reliés entre eux, recouvrant tout le corps : la lorica hamata. Ces plaquettes sont fixées entre elles de telle manière qu'un anneau est relié à quatre autres, offrant une protection efficace, et permettant une grande latitude de mouvements. D'autres pièces métalliques plus lourdes et plus aptes à contrer des coups d'estoc se greffent par dessus cette première lorica. A partir de la cuirasse constituée de plusieurs plaques se chevauchant pour protéger le thorax, les deux spalières défendant les épaules sont attachées, ainsi qu'un hausse-col de grande taille, garantissant la nuque. Les jambes et les bras requièrent une plus grande liberté de mouvement, d'où une protection moindre, tenant dans des pièces classiques et mobiles qui abritent les articulations : cubitière pour le coude et genouillère pour le genou, tandis que les muscles sont protégés par des plaques rigides telles que les cuissards et les jambières. Des gants et des bottes solides et lourds, pour asseoir l'équilibre, complètent l'équipement. Enfin, deux dernières pièces maîtresses de l'ensemble ne sont utilisées qu'en dernier recours, lorsque la bataille éclate et que les ennemis sont plus vaillants que d'ordinaire : le heaume, simple, de forme ogivale, protection totale de la tête mais induisant un champ de vision très fortement réduit, et l'écu, bouclier adapté au combat à cheval mais peu maniable.

  • Description psychologique : (6 lignes minimum)

    Elle occupe la fonction de Parangon avec rigueur et fermeté, deux attributs qui l'ont toujours bien caractérisée. Pour quiconque, elle est froide, et inaccessible. Cependant, elle peut faire montre d'une politesse extrême, car pour elle, le respect n’est rien d’autre qu’une forme de justesse. Et c'est cela qui l'obsède jour et nuit, le sens de la justice ; si bien même que son surnom, Héraut de Justice, gagné par les commérages du bas peuple, n'est en rien surfait. Esmeralde a une vision manichéenne de la vie, pour elle tout est soit noir, soit blanc.

    Personne ne l'a jamais vue en compagnie d'un homme ou d'une femme dans le cadre de ses relations privées ; c'est à se demander si elle connaît seulement la définition du mot relation. Elle ne semble ni jamais aimer, ni jamais vouloir aimer. A vrai dire, ce sont des choses dont elle ne se préoccupe pas, par indifférence. Son attention est toute tournée vers la Justice.

    Le seul caractère encore humain qu'elle conserve est sa chaîne autour du cou, qu'elle ne quitte jamais, et avec laquelle elle aime jouer lorsqu'elle est perdue dans ses pensées ou qu'elle réfléchit.

  • Descriptif du Don : Jugement Dernier

    La droiture et la justesse d’Esmeralde étant de notoriété publique, ses jugements sont acceptés et respectés par le bas peuple des taudis de Logre, et seulement par lui (sa "justice" n'a rien de légal ni d'officiel). Ce que le Parangon d’Equité juge juste l’est assurément, ce que le Parangon d’Equité juge mauvais l’est sans aucun doute possible. Sa parole fait acte de loi dans les taudis.
    « Car le jugement sera conforme à la justice, Et tous ceux dont le cœur est droit l'approuveront »

    Bien entendu, les joueurs décident par eux-mêmes si leurs personnages sont sensibles ou non à ce don.

    Contrepartie :
    Il peut arriver qu'Esmeralde se trompe dans un jugement ; dans ce cas, elle perdra toute la confiance des réfugiés de Logre.

  • Descriptif d'un actif stratégique : Dévot

    Les pratiquants du culte de la Déesse de la Justice reconnaissent en la Dame une Paladine d’Arsiese ; leurs portes lui seront toujours ouvertes et elle bénéficie en outre de leur soutien sans faille. Les membres de l’Ordre des Paladins d’Arsiese, basé au Domaine du Clos-Vestrige, entretiennent de bonnes relations avec elle, du type de l’échange d’informations et de la protection, s’il le faut.

  • Type de combat / Arme de prédilection :

    L'arme de prédilection du Héraut de Justice est l'épée longue, qu'elle sait manier à la perfection, ce qui n'est guère étonnant pour une ancienne Paladine. Longue d'un mètre, cette épée est remarquablement bien équilibrée, quoiqu'un peu lourde ; la garde est simple, sans fioriture inutile, si ce n'est la devise suivante gravée sur la lame : Gaudium et luctum fero, j'apporte la joie et la souffrance. Le baudrier qui porte le fourreau de l'épée cache dans sa largeur un stylet, poignard à lame triangulaire très fine, qui inflige des blessures profondes ; dans sa botte droite, Esmeralde cache un percemaille, une dague spéciale utilisée uniquement pour les coups d'estoc.

  • Coefficient de dangerosité :




¤ BACKGROUND¤



  • Famille ou entourage : La Dame a abandonné toute relation avec sa famille pour servir Arsiese.

  • Biographie : ( 15 lignes environ, sans réel maximum, sous réserve d'être dans le ton ainsi que dans le contexte)

    Esmeralde est rentrée très tôt au service de la Déesse de la Justice, dans la division armée du culte, au Domaine du Clos-Vestrige. Comme tous ses confrères, elle a abandonné son patronyme ainsi que ses attaches passées pour ne se consacrer qu’à la défense de ses croyances. Et en cela, la Dame se trouva particulièrement virulente ; de toute sa force, elle mettait en œuvre les enseignements des Prêtres, appliquant du mieux qu’elle le pouvait la Justice. Du fait de sa grande taille, et de son assiduité rigoureusement constante à apprendre, elle fut traitée comme un homme, à ceci près qu’une armure spéciale lui fut forgée.

    A Clos-Vestrige, elle se fit beaucoup d’ennemis, lorsqu’arrivée à l’âge de vingt ans, elle fut consacrée Paladine d’Arsiese ; en effet, sa rigueur était connue de tous, et certains même la trouvaient beaucoup trop zélée, voire dangereusement proche du fanatisme. On ne lui connaissait aucun ami, aucune connaissance. Elle ne s’accordait aucun repos, aucune erreur, même des plus petites, appliquant ses résolutions et ses enseignements aussi bien aux nobles qu’au bas peuple, et qu’à elle-même.

    Il arriva qu’un jour son Ordre se rendit à Logre afin d’accroître la renommée d’Arsiese. Esmeralde, accompagnant les Prêtres, fut particulièrement choquée du manque de considération dont jouissaient les réfugiés des taudis ; elle jura d’y mettre bon ordre, et quitta Clos Vestrige – avec la permission de ses supérieurs, soulagés de voir partir une forte tête – pour s’établir définitivement dans la Cité des Primes Stellans. Elle restait toutefois une paladine d’Arsiese, mais seulement dans le titre, car les différents ordres martiaux au service des Dieux n’étaient pas officiellement reconnus à Logre.

    Petit à petit, la rumeur d’une immense Dame en armure marchant la tête haute dans les ruelles insalubres se répandit parmi la populace. On la dénommait Héraut de Justice, car ni sourire ni complaisance ne s’affichait sur son visage ; son épée tirée au clair, elle mettait en fuite malandrins et autres bandits pris sur le fait, assenant une justice cinglante – mais non moins équitable. Même les nobles, ceux qui s’amusaient aux dépens des démunis, se retrouvaient châtiés par la nouvelle venue. Seuls les enfants trouvaient grâce à ses yeux et l’entouraient régulièrement pour lui offrir des petits pains au lait, et autres goûters. Sa bienveillance à leurs égards contribua à sa renommée, et bientôt, Esmeralde fut nommée Parangon d’Equité par le peuple lui-même.



¤ AUTRES ¤


  • Notes supplémentaires ?
  • Intervenez vous sur d'autres forums, si oui, lesquels ?
  • Suggestions :
  • Recrutement : Les Chroniques des Stellans souhaite recruter ses joueurs de manière prioritaire sur un principe d'invitation de joueur à joueur. Connaissez-vous certains joueurs réguliers, d'un bon niveau de rôleplay, que vous seriez prêt à inviter sur le jeu. Le souhait étant que le joueur invitant participe à l'intégration de ces nouveaux joueurs, ainsi que de leurs personnages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prime Stellans
Admin
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 29/09/2009

MessageSujet: Re: Esmeralde [Parangon d'Equité]   Mer 4 Nov - 23:55

Bonjour et bienvenue Esmeralde.

Au vu des corrections apportées sur MSN, tu es validée.

Ton niveau de dangerosité est évalué à Compétent, ce qui est le niveau maximum pour un personnage joueur nouvellement créé.

Si tu souhaites inviter des joueurs, qu'ils me précisent avoir été invité par tes soins.

Le sujet sera prochainement déplacé dans les fiches validées

Pour entamer ton premier rôleplay, tu peux soit :
- déposer une demande de rôleplay ouverte ici
- déposer une demande de scène au même endroit
- prendre directement contact avec l'un des joueurs validés pour lui proposer un rôleplay, ou un administrateur dans le cas .

Je te souhaite la bienvenue parmi nous et un bon jeu,

Le Prime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cdstellans.forumactif.com
 
Esmeralde [Parangon d'Equité]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Esmeralde [Haut Prêtre du Chaos]
» Gawain, le parangon de la vertu chevaleresque[Ayael]
» Les builds par classe pour farmer du parangon
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques des Stellans :: [ ] :: Annales des Stellans :: Fiches validées-
Sauter vers: