Bienvenue sur le site décrivant les Chroniques des Stellans, jeu d'écriture et de rôle par forum dans un univers mixte High Fantasy - Dark Fantasy.



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Amère cueillette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Loik

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 27/10/2009

MessageSujet: Amère cueillette   Lun 16 Nov - 23:43

L'aube poignait péniblement à l'horizon et une rosée gelée couvrait la lande, ce matin là, lorsque l'arpenteur rejoignit Esther et son garde du corps, qu'il salua en silence avant de se mettre en route sans plus attendre. Si son habituel manteau à capuche ne l'avait pas quitté, on pouvait deviner qu'il recouvrait à présent une besace garnie et quelques outils soigneusement sanglés, à en juger par le peu de bruit que provoquait le déplacement de la silhouette. En outre, une lourde épée lui barrait le dos et une arbalète en bandoulière qu'il chargea à peine sorti de la ville indiquaient que les mises en garde contre les dangers de la Main Blanche ne relevaient pas que de la superstition.

En chemin, tandis qu'ils faisaient route en direction de la Dalle, Loik énuméra quelques brèves recommandations à voix basse.

- En chemin, évitez de parler plus fort que cela. Jetez un oeil en arrière tous les dix pas à tour de rôle et tenez-vous côte à côté. Ne me perdez jamais de vue ne serait-ce qu'un instant et faites attention où vous marchez, le sol est parfois traître. Lorsque vous voudrez faire une halte, toussez légèrement.

La marche dura plusieurs longues heures durant laquelle la brume s'épaissit à mesure qu'ils s'enfonçaient dans les terres et que le paysage se désolait. De lugubres cris retentissait par moments et souvent, l'arpenteur marquait une pause pour écouter un son qu'il semblait seul entendre, examiner des traces improbables ou imposait un détour incompréhensible à l'herboriste. La Dalle apparaissait comme un océan de brume à portée de bras et plusieurs fois, Esther crut apercevoir un mouvement dans le lointain.

A un moment qui sembla proche de midi, l'arpenteur proposa une halte à l'ombre d'un clocher en ruine et un repas maigre et froid à base de pain et de fromage, en indiquant que l'endroit était relativement sûr et que les langues pouvaient se délier un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esther

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 27/10/2009
Localisation : Logre

MessageSujet: Re: Amère cueillette   Ven 4 Déc - 0:58

De sous l'ample capuche, le regard émeraude balaye l'horizon brumeuse. Sans joie, sans peur, sans hâte non plus, elle acquiesce simplement aux paroles pleines de sens de son guide. Silencieuse, chargée d'un outillage pratique, son garde du corps l'imite bientôt et ils partent ainsi tous les trois vers les terres dangereuses et chargées d'inconnu.
Surtout en ce moment, à ce qu'il parait, alors que la dalle est inconstante, que d'étranges et inquiétants mouvements s'opèrent au sein de ses blancs filaments.
Mais la dame, eh bien... si c'en est bien une, elle n'est pas bavarde.

Taciturne, même, elle ne chemine pas spécialement vite, est contrainte de se reposer plus souvent que l'arpenteur, mais elle ne se plaint jamais. Soit par fierté, soit parce qu'elle juge la chose inutile, soit par choix étant donné l gravité de leur présente situation.
Bien éloignée de l'idée que l'on se fait des riches dames et messires, elle est au contraire plus proche de celle que l'on pourrais extrapoler d'une quelconque mafia.
Enfin... un organisme qui serait intéressé par la verdure en petite quantité, tout de même, et les dieux savent que ça ne doit pas courir les rues: on en reviendrait donc à une idée entre deux tellement envahie de zones d'ombre qu'on se demande bien, au bout du compte, si le peu qu'on en sait possède la moindre valeur.

Lorsque fut venu le temps d'opérer leur première halte véritable, afin que tous puissent se restaurer, la commanditaire de tout ce cirque s'assied sans façon à même le sol s'il n'y a de souche ou de rocher assez plat et commence à déballer une de ses rations soigneusement isolées dans un papier spécialement traité pour l'occasion. Le repas, frugal, est pourtant tout aussi fonctionnel que sa tenue: de la nourriture saine qui tient au corps, de bonne qualité, facile à conserver.
La seule nouveauté dont son compagnon de voyage pourra se réjouir, si tant est qu'il soit amateur de visage austère ou détaché, c'est qu'il peut enfin observer le reste de ses traits. Une bouche fine, un nez agréable quoi qu'un peu long, quelques boucles rousses qui s'échappent à présent que son écharpe est déliée afin de laisser à ses dents l'opportunité de mordre dans une miche de pain et sa tranche de fromage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loik

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 27/10/2009

MessageSujet: Re: Amère cueillette   Mar 8 Déc - 20:28

Le repas se déroulait donc tristement dans le silence à peine perturbé par quelques bruits de mastication discrète. L'ambiance, pesante, rendait compte de l'atmosphère de la Lande, qui s'insinuait insidieusement jusque dans les déterminations les plus enracinées et les bonhommies les plus vives pour y répandre l'abattement.

L'arpenteur tendit l'oreille et reposa son morceau de pain. Délicatement, il se leva et approcha d'une poutre effondrée sur laquelle il monta pour atteindre ce qui avait dû être un étage permettant au bedeau de sonner les cloches. Dissimulé dans l'encadrement de la fenêtre, il scrutait la plaine, aux aguets. Puis il se laissa retomber sur le sol et emballa ses affaires à la hâte.

- Il faut déguerpir. Ca arrive dans notre direction. Ca n'a pas encore pu nous repérer, mais nous devons vider les lieux avant de lui en laisser l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amère cueillette   

Revenir en haut Aller en bas
 
Amère cueillette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cueillette... ( pv Keiko )
» Cueillette de chaton |Pv : Plume de Nuit|
» Confiture de "gratte culs"
» Amère solitude [LIBRE]
» Comme on cueille des champignons [Celanyth, Logan, Ysabella]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques des Stellans :: Chroniques des Stellans :: La Morte-Lande :: [Méandres et Dédales] - Les Plaines-
Sauter vers: